Portraits de femmes – Marie Laurencin

Il est intéressant de constater que, depuis plus de dix ans que notre atelier existe, il y a toujours eu une majorité de petites filles dans nos cours. Nous nous garderons bien d’en tirer des conclusions hâtives, mais il est vrai que de nos jours, prendre des leçons de peinture semble être devenu un loisir féminin, du moins dans nos contrées.

Et pourtant, essayez de citer très vite 10 peintres de sexe féminin qui ont marqué l’histoire de l’art, il y a fort à parier que vous allez sécher assez vite. Non pas que les femmes peintres n’existent pas, mais parce qu’elles sont souvent restées dans l’ombre (pensons à Camille Claudel et à Rodin…)

Nos jeunes élèves ne sont pas dupes, et nous en ont fait récemment la remarque: « les grands peintres, c’étaient tous des hommes? »

L’occasion pour nous de rendre justice à des artistes femmes qui ont dépassé le rôle de modèles ou de muses et qui se sont exprimé avec talent.

Récemment, c’est donc Marie Laurencin (1883-1956) que nous avons  mise à l’honneur.

Marie Laurencin, Femme au turban (1941) Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-François Tomasian

Marie Laurencin, Femme au turban (1941) Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-François Tomasian

Autant le dire franchement, nous ne connaissions pas grand-chose à cette artiste que nous avions tendance à imaginer un peu effacée, à l’image de ses portraits de femme aux tons pastels. En réalité, Marie Laurencin était clairement une femme ambitieuse, passionnée, figure du Tout Paris du début du 20ème siècle.Nous ne pouvons que vous inviter à vous pencher sur la vie tumultueuse et fascinante de celle qui fut peintre et poète, qui connut Braque et Picasso, qui fut la maîtresse d’Apollinaire, et l’amie de Saint-John Perse, de Jean Cocteau, de Jean Giraudoux…

A notre décharge, si nous connaissons mal Marie Laurencin, c’est peut-être aussi parce que peu a été écrit à son sujet avant les années 2000. Jusque là, c’est au Japon qu’il fallait chercher ses œuvres, dont une centaine dans la collection de Masahiro Takano, directeur du musée Marie Laurencin de Tokyo (musée fermé en 2011)

Trève de bavardage, voici les travaux de nos artistes, qui avaient pour consigne de s’inspirer d’une photo pour en faire une portrait « à la Laurencin ».

 

Portraits à la Laurencin

Portraits à la Laurencin

 

A lire:

Marie laurencin, par Bertrand Meyer-Stabley, Ed. Pygmalion, 2013

Marie Laurencin, cent oeuvres des collections du Musée Marie Laurencin au Japonde Marchesseau Daniel,  Fondation Pierre Gianadda, Martigny Suisse, 1993

 

 

.

 

 

 

 

 

A propos Nathalie Pellissier

Créatrice et illustratrice de jeux et d'histoires
Cet article, publié dans A lire, journal de bord - travaux d'élèves, Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s