Nanas

Rien n’échappe à l’œil de lynx de nos élèves (on ne va pas se plaindre, depuis le temps qu’on leur dit que le secret des bons dessinateurs réside dans leur sens aigu de l’observation, mais quand même…)

Il y a quelques semaines, un poussiéreux  modelage en pâte à sel, mal rangé sur une étagère, a éveillé leur attention:

– Pourquoi on fait pas de pâte à sel à l’atelier?

Horreur: de la pâte à sel, ça veut dire sel, farine, eau, débris collants partout sur le sol! On tente une explication:

– On fait du dessin ici, pas de la cuisine. La pâte à sel, c’est plutôt pour bricoler.

Mais essayez de tenir tête à de jeunes demoiselles déterminées. Alors  on a craqué… en imposant tout de même quelques conditions. Les modelages doivent s’inspirer des nanas de Niki de Saint Phalle, une bonne occasion de leur faire découvrir cette artiste singulière. Et finalement, les résultats sont plutôt intéressants. Comme quoi, il faut parfois savoir écouter les enfants.

On vous laisse apprécier les deux premières œuvres de Axelle et Eva, ci-dessous.

PS: la pâte à sel, c’est deux gobelets de farine , un de sel et un d’eau. Amusez-vous bien ;o)

Nana en pâte à sel par Eva

Nana en pâte à sel par Eva

Nan en pâte à sel par Axelle

Nan en pâte à sel par Axelle

 

 

 

 

 

 

 

 

A propos Nathalie Pellissier

Créatrice et illustratrice de jeux et d'histoires
Cet article, publié dans journal de bord - travaux d'élèves, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s