Une vache dans le formol

De passage récemment à Copenhague, nous ne pouvions pas manquer le très élégant musée d’art contemporain Arken.

Situé à une vingtaine de minutes du centre ville,  l’imposant bâtiment de  Søren Robert Lund vous attend au bord de la mer, avec des airs de bateau prêt à larguer les amarres. On embarque avec plaisir, d’autant plus que le musée présente en ce moment et jusqu’au 7 septembre 2014 une passionnante exposition sur Hundertwasser.

Copenhague, Arken, entrée

Copenhague, Arken, entrée

Très franchement, nous ne pouvons pas en vouloir à ceux qui boudent l’art contemporain.  Difficile à saisir, souvent provocateur, pas forcément esthétique…  A Quelque p’Art, nous apprécions le questionnement provoqué par certaines œuvres ou installations. Mais parfois, les ficelles sont trop grosses : têtes de poupées arrachées, ossements ou viande en putréfaction. La provoc pour la provoc ne nous inspire carrément pas.

Et voici qu’à l’Arken, dans la première salle,  on nous montre  une vache dans le formol ! Déjà découvertes sur le papier, ces installations de Damien Hirst ne nous avaient pas émues plus que ça jusqu’ici. Encore un qui veut choquer les gens bêtement, pensions-nous…

Damien Hirst, vache dans formol, Arken Museum, Copenhague

Damien Hirst, vache dans formol, Arken Museum, Copenhague

Et puis voilà, il faut bien avouer qu’en vrai, ça ne laisse pas indifférent ! D’abord parce qu’il y a une certaine esthétique dans ces aquariums remplis de liquide bleuté, et aussi parce que tout cela s’inscrit logiquement dans la démarche de l’artiste qui s’interroge sur notre rapport à la mort. Car Damien Hirst ne travaille pas qu’avec des carcasses de vaches. L’Arken, qui a reçu une importante donation  de plusieurs œuvres, montre toute la diversité de son talent. On appréciera en particulier la plus grande (à ce jour)  de sa série des « Spot painting » réalisée en 2011 ( 2-Amino-5-Bromobenzotrifluoride)

Passée cette première salle, on constate que les collections de l’Arken présentent de nombreux artistes danois, comme Freddie A. Lerche ci-dessous, mais vous aurez également l’occasion d’y voir des oeuvres de Jeff Koons ou de Jean Arp.

Freddie A. Lerche, Investigation no 1, 1966

Freddie A. Lerche, Investigation no 1, 1966

Et cerise sur le gâteau, l’Arken est un lieu où les enfants sont vraiment bienvenus,  avec un espace de médiation qui fait rêver.

Arken, Copenhague, espace enfants

Arken, Copenhague, espace enfants

Bien sûr, si vous passez par Copenhague, vous trouverez déjà une belle offre culturelle dans la ville. Cependant, pour emprunter un vocabulaire de guide touristique, nous dirons que  le lieu vaut vraiment le détour. En plus, les transports publics danois fonctionnent tellement bien qu’on aurait tort de ne pas s’offrir cette excursion sympathique.

 

 

 

A propos Nathalie Pellissier

Créatrice et illustratrice de jeux et d'histoires
Cet article, publié dans Expos à voir, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s