Découverte de l’Art Vidéo avec Bill Viola

Que diriez-vous d’un peu de culture en ce début d’année? Pour ce faire, nous vous proposons de découvrir un artiste contemporain, Bill Viola. Il est l’un des pionnier de l’art vidéo, un mouvement relativement récent qui naît dans les années 1970-1980 et qui, comme son nom l’indique, utilise comme principal médium le dispositif vidéo.

Le travail de Bill Viola a la particularité de montrer des thèmes récurrents comme celui de l’espace-temps qui dirige son travail dès les années 80. Il décrit lui-même son oeuvre comme la « sculpture du temps ». Il opère donc souvent, si ce n’est tout le temps, à des modifications de la vitesse dans ses vidéos: des ralentis, des accélérations…  Il procède également à des jeux d’échelles comme dans Walking the Edge (2012).

4378271_3_cf0b_bill-viola-walking-on-the-edge-2012_2a4e0b50842f5bb9308d24c59386f1a9

Bill Viola, « Walking on the Edge » (2012). Vidéo couleurs en haute-définition sur écran plasma fixé au mur, 12 minutes 33 secondes

De nombreux effets qui questionnent la perception humaine et qui sont enclin à nous montrer la caméra comme une sorte de « troisième oeil » qui nous permet de voir les choses différemment. En effet, l’expérience que Bill Viola nous offre lors de ces jeux de distorsions se rapproche presque d’une pratique de méditation. On se fixe dans un point temporel et on tente d’aller plus loin dans la perception d’un sujet.

Cette thématique du temps en a donc tout naturellement appelé une autre dans l’oeuvre de Viola, celle du questionnement métaphysique et existentiel qui fait son apparition dans les travaux de l’artiste au début de années 1990. Un élément biographique a surement incité une telle problématique chez l’artiste, puisque la même année, en 1991, son fils voit le jour et sa mère décède. Un événement qui fera le sujet de deux oeuvres de l’artiste, Heaven and Earth (1992) et le monumental Nantes Triptych (1992).

Cette dernière oeuvre a la particularité de marquer un renouveau dans la production de Bill Viola puisqu’elle est la première d’une longue série consacrée à la réinteprétion d’oeuvres européennes de la Renaissance (XV-XVIe siècles). Il ne s’agit de loin pas de plagiat ou de reproduction mais bien, selon ses propres dires « d’une expression contemporaine de sentiments intemporels que beaucoup ne savent plus lire dans les oeuvres classiques de l’art chrétien ».  Des thèmes universels qui traitent bien souvent de vie et de mort, un sujet spirituel qui, comme dit précédemment, touche de près l’artiste.

Cette série contient de nombreuses vidéos telles que The Greeting (1995) ou Emergence (2002) dont les thèmes sont directement inspirés d’oeuvres italiennes des XVe et XVIe siècles. Elles sont des sortes de « peintures en mouvement » qui ont la capacité d’ajouter un effet familier à la fois perturbant et esthétique.

Entre étude des expressions et regard sur le passé, l’oeuvre de Bill Viola est donc majoritairement axée sur l’Homme, ses perceptions et ses questionnements.

Capture d’écran 2015-01-27 à 13.52.13

Montage (à gauche) Bill Viola (1951-), The Greeting, vidéo couleur, 1995 & (à droite) Jacopo da Pontormo (1494-1557), La Visitation, 1528, huile sur bois, Eglise San Michele, Carmignano

Capture d’écran 2015-01-27 à 14.01.10

Montage (à gauche) Bill Viola (1951-), Emergence, vidéo couleur, 2002 & (à droite) Masolino da Panicale (1383-v.1440) Pietà, 1424, fresque, Museo della Collegiate di Sant’Andrea, Empoli

Pour aller plus loin…

Si vous vous intéressez à Bill Viola ou si la lecture de cet article vous a incité à vous y intéresser, nous vous proposons une petite bibliographie introductive.

  • Bill Viola, catal. expo., Whitney Museum of American Art-Flammarion, New York-Paris, 1997
  • Fargier, Jean-Paul, The Reflecting Pool de Bill Viola : infra Bill ultra Viola, Yellow Now, Crisnée, 2005
  • Morphet, Richard, Encounters. New Art from Old, catal. expo., National Gallery, Londres, 2000
  • Towsend, Chris,The Art of Bill Viola, Thames & Hudson , Londres, 2004
  • Viola, Bill, Bill Viola : Going Forth by Day, Guggenheim Museum-Abrams, New York, 2002

Et vous conseillons également la consultation de ces différents sites :

Et si la technologie ne vous fait pas peur, vous trouverez sur l’app store, une application consacrée à l’exposition « Bill Viola » au Grand-Palais, complète et ludique pour une initiation facile.

A propos Nathalie Pellissier

Créatrice et illustratrice de jeux et d'histoires
Cet article, publié dans Un peu de culture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s